20 June 2024

Usurpation de marque sur Facebook : les casinos barrière en danger !

Barrière Groupe à la rescousse face aux fausses publicités sur les casinos en ligne illégaux

Une marque usurpée

Le groupe français Barrière ne rigole pas avec l’utilisation illégale de sa marque. En effet, fin 2023, le casinotier français avait déjà porté plainte en France et saisi l’Autorité nationale des jeux pour dénoncer des campagnes de fausses publicités sur des plateformes du géant américain Meta, telles que Facebook et Instagram.

Un appel à l’Europe

Maintenant, le groupe Barrière adresse un courrier à Thierry Breton, Commissaire européen au Marché intérieur, pour mettre la pression sur Meta. Dans ce courrier, le groupe français alerte sur les pratiques illicites et non-transparentes de la publicité.

Obligation de contrôler et modérer

Grâce au nouveau règlement européen sur les services numériques, le Digital Services Act, les sites sont désormais obligés de contrôler et modérer les contenus. Dans sa lettre, le groupe Barrière s’étonne que des plateformes comme Meta puissent diffuser des contenus prohibés malgré les signalements des opérateurs de jeux.

Une enquête demandée

Face à ces abus, le casinotier français demande à la Commission européenne de mener une enquête approfondie sur la responsabilité des plateformes, en particulier Meta, dans la diffusion de contenus illicites et le non-respect de la transparence des publicités.

Pour conclure

Il est important de soutenir le groupe Barrière dans sa lutte contre les fausses publicités sur les casinos en ligne illégaux. En tant que joueur de casino expérimenté, il est crucial de favoriser un environnement de jeu sûr et réglementé. Alors, restons vigilants et continuons à soutenir les initiatives visant à protéger les joueurs et les marques respectables.