24 May 2024

Absence des casinos aux débats sur la régulation des jeux cryptos : scandale le 19/09/2023! (1)

L’industrie du casino ne manque jamais une occasion de se faire entendre, et cette fois-ci, elle est vraiment “agacée”. Les casinos se sentent mis de côté alors qu’un projet de loi est en cours d’examen à l’Assemblée nationale pour définir un nouveau cadre réglementaire pour les jeux en ligne, y compris les jeux basés sur les NFT.

Les syndicats professionnels Casinos de France et l’Association des Casinos Indépendants Français ont exprimé leur mécontentement dans un communiqué commun. Ils soulignent le fait que les jeux en ligne illégaux concurrencent directement les casinos terrestres en proposant les mêmes jeux. Par conséquent, ils estiment qu’il aurait été juste de les consulter tout comme les autres acteurs du secteur.

Le projet de loi SREN adopté au Sénat en juillet vise à réguler les jeux basés sur les technologies émergentes du Web 3. Il est prévu de définir un nouveau cadre pour les jeux utilisant des actifs numériques tels que les NFT. Cette nouvelle régulation devrait également avoir un impact sur des plateformes comme Sorare, qui permettent d’échanger des cartes à collectionner dans le monde du football.

Les casinos déplorent le fait de ne pas avoir été conviés aux récentes tables rondes organisées par la commission spéciale de l’Assemblée nationale. Ils estiment que leur exclusion est inexplicable, d’autant plus que l’industrie du casino génère chaque année près de 1,4 milliard de recettes fiscales, dont près de 500 millions pour les territoires français.

Il est compréhensible que les casinos se sentent exclu de ces débats importants. Après tout, ils sont les principaux acteurs de l’industrie du jeu et devraient être consultés lorsqu’il s’agit de réguler de nouvelles formes de jeux en ligne. Espérons que cette exclusion involontaire ne soit que temporaire et que les casinos puissent faire entendre leur voix dans les discussions à venir.

En somme, les casinos ont le droit de se sentir “agacés” de ne pas avoir été consultés dans le cadre de ce projet de loi. Leur exclusion pourrait ouvrir la porte aux opérateurs de casinos en ligne illégaux qui prolifèrent ces dernières années. Il est essentiel d’entendre toutes les parties et de trouver un équilibre entre la régulation des nouveaux jeux en ligne et la préservation de l’industrie des casinos terrestres.

source : bfmtv.com/PA avec AFP