3 October 2023

Mission Patrimoine 2023 : Scandaleux censures de l’Autorité Nationale des Jeux !

Jeu citoyen sous surveillance – L’ANJ censure Mission Patrimoine 2023

Malgré les apparences, le jeu Mission Patrimoine de la FDJ bat son plein depuis quinze jours. La commercialisation du jeu de grattage a commencé le 4 septembre. Il coûte 15 euros, son taux de retour au joueur (TDR) se monte à 71 %. Le gain maximal au grattage atteint 1,5 million d’euros, le minimum 15 euros. La fréquence de gain (36 %) augmente par rapport à l’édition précédente (31 %). En ce qui concerne le loto dédié, les 5 tirages « classiques » de la loterie du patrimoine se sont déroulés les 4, 6, 9, 11 et 13 septembre. La FDJ organise ce week-end (le 15 septembre) un Super Loto, la veille du week-end consacré aux journées européennes du patrimoine.

Malheureusement, malgré le soutien de personnalités telles que Stéphane Bern et la ministre de la Culture, le jeu Mission Patrimoine est soumis à une série de censures imposées par l’ANJ. Cette autorité a notamment interdit la publicité pour Mission Patrimoine et le Loto du patrimoine sur les médias traditionnels. Une telle interdiction est inédite dans l’histoire des jeux d’argent et de la publicité.

En outre, l’ANJ a imposé à la FDJ de supprimer la mention « plus de 500 sites restaurés ou en cours de restauration » figurant sur les tickets du jeu de grattage Mission Patrimoine. Ainsi, l’ANJ tente de détruire les fondements et les symboliques de ce jeu populaire. L’autorité cherche à limiter sa durée d’exploitation à seulement trois mois et à empêcher la mise en avant de son lien avec la préservation du patrimoine.

Ces mesures autoritaires sont clairement en désaccord avec l’intérêt général. Mission Patrimoine utilise la manne ludique de cet impôt démocratique au profit de la préservation de notre patrimoine commun. Ce jeu renoue avec la tradition caritative et philanthropique des loteries, un aspect important de notre histoire. Pourtant, l’ANJ semble ignorer cette contribution positive.

L’ANJ, dominée par des addictologues en conflits d’intérêts, ne parvient pas à saisir l’importance politique des jeux d’argent et leur rôle dans notre société. Elle se laisse guider par une politique thérapeutique néo-probitionniste qui nuit à l’intérêt général. Ses décisions liberticides auront sans aucun doute des conséquences sur le présent et l’avenir de ce jeu citoyen.

Malgré les restrictions imposées par l’ANJ, Mission Patrimoine continue de susciter l’intérêt des joueurs. Sa popularité est indéniable, et les gains potentiels attractifs. Les tirages se sont déroulés comme prévu, et le jeu reste ouvert aux participants. Alors, si vous êtes à la recherche d’une expérience ludique et solidaire, ne manquez pas Mission Patrimoine.

En conclusion, l’ANJ a clairement franchi la limite en censurant et en limitant la diffusion de Mission Patrimoine. Ces décisions discutables et autoritaires ne sont pas en accord avec l’intérêt général et témoignent d’une méconnaissance de l’importance des jeux d’argent dans la préservation de notre patrimoine. Si vous souhaitez soutenir cette noble cause, participez à Mission Patrimoine, malgré les entraves de l’ANJ.