20 June 2024

Découvrez les nouveaux enjeux de la régulation des jeux d’argent en 2022 dans le rapport annuel du 26 juillet 2023 !

L’année 2022 a marqué une avancée importante dans la régulation des jeux d’argent en France. En effet, l’Autorité Nationale des Jeux (ANJ) a mis en place de nombreux outils pour encadrer les pratiques publicitaires des opérateurs de jeux. Avec la croissance du marché et l’arrivée de nouvelles offres de jeux, il était nécessaire de renforcer le cadre réglementaire existant.

Le marché des jeux d’argent a connu une hausse significative en 2022, avec un chiffre d’affaires de 12,9 milliards d’euros, en augmentation de 20% par rapport à l’année précédente. Aujourd’hui, un Français sur deux joue aux jeux d’argent, ce qui témoigne de la banalisation de cette activité. Grâce aux nouvelles technologies, le jeu est devenu accessible à tout moment, transformant ainsi le simple divertissement en une véritable opportunité d’investissement financier.

Cependant, cette tendance est préoccupante, notamment pour les personnes les plus fragiles économiquement. En effet, l’addiction aux jeux d’argent entraîne des conséquences néfastes, telles que le surendettement, les problèmes familiaux et les difficultés scolaires. Selon l’Observatoire des Jeux, environ 400 000 personnes seraient considérées comme joueurs excessifs. De plus, le nombre de demandes d’interdiction volontaire de jeu ne cesse d’augmenter, notamment chez les jeunes, avec plus de 53 000 personnes aujourd’hui.

Face à ce constat, l’ANJ souhaite réduire le nombre de joueurs excessifs en agissant sur l’offre et la demande. Pour cela, elle propose plusieurs mesures, telles que l’interdiction de la publicité pendant les matchs de football, le contrôle des volumes et des modalités publicitaires, le retrait des offres de jeux à risque, la fixation d’un plafond de pertes et la mise en place d’un “compteur d’activité” pour les joueurs. De plus, l’ANJ souhaite renforcer l’efficacité du dispositif d’interdiction volontaire de jeu et étendre l’obligation de financement d’études sur les jeux d’argent à tous les opérateurs.

En parallèle, de nouvelles offres de jeux, notamment les jeux Web3, sont apparues récemment, attirant un public jeune et spéculatif. Ces jeux présentent des risques similaires aux jeux d’argent, tels que l’addiction et le blanchiment. Ainsi, le gouvernement a souhaité mettre en place un cadre réglementaire spécifique pour les jeux Web3. Cependant, les mesures de protection nécessaires n’ont pas encore été définies, ce qui suscite des interrogations quant à la mise en place de ce nouveau cadre légal.

Enfin, pour lutter contre l’offre illégale et améliorer la régulation des jeux d’argent, l’ANJ a commandé une étude sur l’état de l’offre illégale et les habitudes de consommation, dont les résultats seront publiés en septembre. Cette étude permettra de mieux connaître les offres illégales et de réfléchir à de nouvelles options de régulation.

En conclusion, la régulation des jeux d’argent en France est en constante évolution pour faire face aux nouveaux enjeux du marché. L’ANJ travaille activement pour réduire le nombre de joueurs excessifs et encadrer les nouvelles offres de jeux. Si vous êtes joueur de casino, il est important de rester informé des évolutions réglementaires et de jouer de manière responsable. Alors n’hésitez plus et consultez régulièrement les actualités du site pour ne rien manquer !